Découvrir Porquerolles en 2 jours ; calanques, côte sauvage, pôle culturel et artistique, et plages.
Explorez Provence

Découvrir Porquerolles en 2 jours ; calanques, côte sauvage, pôle culturel et artistique, et plages

Si Marseille Hello se concentre essentiellement sur des lieux, thèmes, initiatives ou acteurs locaux pas toujours nécessairement connus du grand public, vous me demanderez que viens faire Porquerolles dans la liste ? Il est vrai que l’île d’or ne manque ni de visibilité ni de succès. Si Porquerolles figure sur ce blog, c’est que j’ai y ai fêté, il y a 2 décennies, mes 20 ans et, il y a quelques jours, entourée de mes proches, mes 40 ans. Un rituel qui confère pour moi un sens tout particulier, donc, à cet endroit et qui explique l’écriture de cet article. Et si on profitait justement de l’occasion pour s’éloigner un peu du classique apéro-pétanque-farniente et explorer, entre autres, quelques lieux moins visités de l’île ? Je vous propose un exemple de circuit pour découvrir l’essentiel en 2 jours, à travers ses différents paysages et points d’intérêts.

Le village de Porquerolles

Jour 1 : côte sauvage et plaines intérieures

Le matin, nous avons rejoins Porquerolles par navette maritime au départ d’Hyères (mais la traversée peut se faire au départ d’autres communes varoises ou par bateau privé). Arrivé dans le petit port, le charme de l’île vous saisit immédiatement. Nous avons déposé nos sacs à la bagagerie de l’hôtel pour voyager léger, en attendant la libération de notre appartement. L’avantage à visiter l’île début Juin, c’est que le temps est beau sans nécessairement être suffocant pour autant. Avec un peu de chance, comme ce fut le cas pour nous, vous pourrez même entendre chanter vos premières cigales ! Mais que l’été ne vous décourage pas pour autant, Les pins et les plages vous apporteront la fraîcheur nécessaire dans les jours les plus chauds.

Pour découvrir Porquerolles côté mer, ses calanques, ses criques et ses plages, des locations de bateaux et voiliers, et diverses activités sportives et nautiques (catamaran, paddle, kayak, plongée, jetski…) vous sont proposées. Pour visiter Porquerolles côté terre, vous pouvez opter pour le vélo. Les locations de VTT, tandems et autres carrioles sont nombreuses, avec la possibilité de promenades en groupes et de rallyes de découverte. Attention certains circuits de randonnées leurs sont interdits. Si les deux roues ne vous inspirent pas et que vous voulez pouvoir gamberger un peu partout, il reste la bonne vieille méthode, celle pour laquelle nous avons opté, nos pieds ! Avant d’entamer votre randonnée, vérifiez les risques d’incendie et l’accessibilité des lieux que vous souhaitez parcourir. Vous trouverez toutes les infos utiles en ligne ou à l’Office de Tourisme. Elles sont mises à jour quotidiennement.

Notre première journée est principalement destinée à la découverte des plaines intérieures et de la côte sud sauvage. Au programme ; vignobles, phare, forêts et vergers, lagunes et de splendides vues sur les calanques. Plus simple et compréhensible qu’une succession de « à gauche, prenez…, à droite, tournez vers… », voici le plan de notre parcours d’un peu plus de 10km (cliquez sur l’image pour l’agrandir). N’hésitez pas à vous « perdre » au hasard des sentiers. Ils sont nombreux et vous n’aurez aucun mal à rallier une route ou un accès majeur pour rejoindre les points principaux de l’île. Vous verrez que nous avons aussi bien cavalé à travers la forêt qu’à travers les plaines.

Enfin, n’oubliez pas ; qui dit rando, dit équipement adapté ! Chaussures de marche, casquette ou chapeau, crème solaire, eau et pique-nique.

Plan du parcours pour cette première journée de visite (cliquez sur l’image pour l’agrandir)
Vue sur le petit port et sa crique depuis le moulin du bonheur
Le moulin du bonheur, modèle type du moulin à vent provençal, se visite de Mai à Septembre.
Les forêts de pins et les reliefs ciselés de la superbe côte sud sauvage
Coté sud sauvage, Porquerolles
Attention aux vertiges !
Les calanques de l’Indienne et le phare en arrière-plan
Le phare de Porquerolles, construit durant la première moitié du XIXème siècle, fait 84 m de haut. Avec 54 km de portée, c’est l’un des plus puissants de la Méditerranée. Il est fermé au public.
Coté sud sauvage, Porquerolles
Les vignobles et champs d’oliviers, dans les plaines
Les lagunes
La tombe de la famille Fournier et ses bustes de marbre blanc, dans le petit cimetière de l’île
François-Joseph Fournier connu un destin peu ordinaire ; aventurier belge, il fit fortune en pleine ruée vers l’or en Amérique avant de regagner le vieux continent et d’offrir Porquerolles à son épouse. Sa tombe est fleurie par les habitants, chaque année le 13 janvier, en mémoire de son décès, en 1935.
Hommage au pêcheur disparu ?

Après ces kilomètres parcourus et une sieste bien méritée à la plage d’Argent, retour « en ville », par le chemin des Langoustiers, pour flâner au gré des rues et ruelles et découvrir plus longuement le centre habité, non sans apprécier une bonne glace artisanale au passage. L’essentiel du village s’articule autour de la place centrale dite d’Armes, bordée de cafés et restaurants, et de ses proches alentours.

La plage d’Argent, crique de sable blanc
L’église Sainte-Anne
Place d’Armes, point central du village

La journée se termine par une douche fraîche, et une dégustation de pizzas cuites au feu de bois accompagnées d’un rosé local, à l’appartement. Si vous cherchez un logement tout équipé et bien placé, je vous recommande Les Mèdes (très demandé et très bien noté), à deux pas de la place d’Armes, avec tout le confort souhaité (cuisine américaine, climatisation, TV écran plat, WiFi, lave-vaisselle, chambre spacieuse, salle de bains douche et double vasque…). L’hôtel dispose d’une terrasse et d’un jardin pour y déjeuner ou simplement se prélasser.


Jour 2 : Pôle culturel et artistique et plage

Changement de thématique pour cette seconde journée. Après avoir grimpé jusqu’au Fort Sainte-Agathe pour profiter de la vue panoramique sur le village et la plage de la Courtade, direction la villa Carmignac, le nouveau pôle culturel et artistique dédié à l’art contemporain.

Le plan de la seconde journée, Porquerolles
Lieux de visite de notre seconde journée (cliquez sur l’image pour l’agrandir)
Le fort Sainte-Agathe, construit au XVIème siècle, est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques et se visite de Mai à Septembre.
Vue depuis les meurtrières du fort Sainte-Agathe

Ouvert au public depuis l’été 2018, la villa Carmignac propose une expérience originale tournée vers l’art contemporain. Le lieu lui même se fait oeuvre d’art, de son dédale de salles d’expositions, à visiter pieds nus, à son jardin botanique décoré de sculptures, parfois monumentales. Le mas provençal, situé au cœur du parc régional, propose ainsi 2000 m2 d’exposition, et un jardin de 15 hectares où l’art se mêle à une grande diversité de végétaux locaux et exotiques.

La villa Carmignac

Les espaces souterrains sont éclairés par la lumière naturelle, filtrée par un grand plafond aquatique, libérant une impression de voyage et d’exploration sous les mers. Pour en savoir plus sur les œuvres, un livret vous est proposé à l’accueil car vous ne trouverez aucun cartel pour les accompagner. La villa propose également des activités culturelles et artistiques. Une expérience à découvrir, tous les jours du 13 avril au 3 novembre, et les soirs de pleines lunes.

Villa Carmignac, Porquerolles
Alycastre (Miquel Barceló)
One Hundred Fish Fountain (Bruce Nauman)
Beethoven’s Trumpet with ear (John Baldessari)
Not yet titled (Miquel Barceló)
Untitled, détail (Maurizio Cattelan)
Blema (El Anatsui), Porquerolles
Blema (El Anatsui), Porquerolles
Blema (El Anatsui)
The experiment (Elmgreen et Dragset), Porquerolles
The experiment (Elmgreen et Dragset)

A midi, nous avons déjeuné en terrasse, sur la place d’Armes. Je ne vous cache pas que les alternatives végétariennes, dans les restaurants de l’île, ne sont pas nombreuses. Nous avons trouvé notre bonheur à l’Aventure mais le choix fut assez limité. On est loin de l’offre généreuse de certains lieux touristiques, ce qui est regrettable pour une destination aussi populaire. Le repas terminé, nous avons filé à la plage de la Courtade pour une après-midi détente et baignade en attendant la navette retour pour Hyères, en fin d’après-midi. Et nous avons pu y entendre notre première cigale de la saison !

La plage de la Courtade, plus grande plage de l’île, à quelques minutes seulement du village

Ce merveilleux weekend en Méditerranée s’achève lorsque nous reprenons la voiture. Concernant votre véhicule, plusieurs parkings payants sont à votre disposition. En arrivant très tôt, vous pouvez également vous garer gratuitement, un peu en amont, mais sans garantie de place ! Si Porquerolles est très prisée, il serait dommage pour autant de se priver de la découverte d’une île aussi belle et riche en paysages exceptionnels.


Coordonnées :
Bureau de Porquerolles – Quai principal
04 94 58 33 76 | porquerolles@hyeres-tourisme.com

Office de Tourisme d’Hyères
Rotonde du Park Hôtel – 16, avenue de Belgique – 83400 Hyères
04 94 01 84 50 | accueil@hyeres-tourisme.com
www.hyeres-tourisme.com/les-iles-dor/porquerolles/

Photos : Marseille Hello et Office de Tourisme de Porquerolles

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *