J'ai vu la vierge, relooking pop coloré pour la Bonne Mère.
Articles & galeries,  Bonnes adresses,  Explorez Marseille

Shopper original et authentiquement marseillais

Bonne mère, boule de pétanque, sardine, savon, vous les connaissez sous toutes les coutures. En êtes-vous bien sûrs ?

Certains symboles restent indétrônables au panthéon des souvenirs must-have typiquement marseillais. Si vous n’êtes pas très branchés traditionnel, rien d’incompatible pour autant avec un vent de fraîcheur et de renouveau. Parce que promouvoir Marseille passe aussi par la mise en avant de ses talents et artisans locaux, c’est parti pour quelques suggestions toutes personnelles !

1 – Le petit savon

Le petit savon, spécialité chocolatée marseillaise

Vous allez me dire : « Encore du savon ?! » l’air dépité, les yeux tournés vers le ciel. Primo, sachez que le savon de Marseille est un produit de qualité peu coûteux que toute personne sensée devrait avoir chez soit (foi de peau sensible qui réagit très mal à la plupart des produits cosmétiques et ménagers), alors ne boudez pas nos savonniers qui proposent d’excellents produits intemporels, aussi bons pour votre corps que pour l’environnement. Secondo, ici, je ne vous parle pas de cosméto mais bel et bien de nourriture. Tout de suite, je sens que ça vous parle davantage.

Le petit savon, késako ?

En quelques mots, et pour rester fidèle à la description faite du produit, Le petit savon est une spécialité chocolatée, née d’un savoureux mélange de chocolat noir, de noisette, d’amandes, d’abricots rosés de Provence, le tout finement enrobé de bon chocolat.

De la fabrication à la mise en boîte en passant par l’enrobage, tout est fait à la main, dans l’atelier de Bruno Thomas, artisan pâtissier chocolatier, situé au cœur de la cité phocéenne. Un concept original, jusqu’à son format cube et son emballage en carton, orné de célèbres monuments et quartiers marseillais, empruntés à son cousin dont il s’inspire. Effet garanti !

Le petit savon, spécialité chocolatée marseillaise
Photos : Le petit savon, Casabielle

Pour quel budget ?

À partir de 13 € la boîte de 12 chocolats, hors possibles frais de port.

Où trouver Le petit savon ?

-> En ligne, à l’adresse : lepetitsavon.fr

-> En boutique officielle, à l’adresse :
Casabieille29, Grand Rue – 13013 Marseille
Tél : 04 91 68 11 70 / Email : contact@casabieille.com
Du mardi au samedi, de 7h30 à 13h00, et de 16h00 à 19h30, et le dimanche, de 7h30 à 13h00.

2 – J’ai vu la vierge

J'ai vu la vierge, relooking pop coloré pour la Bonne Mère.

Non je ne suis pas sujette à une apparition divine soudaine mais je vous parle, ici, d’un relooking pop de notre Bonne Mère, number 1 au palmarès des symboles emblématiques marseillais.

J’ai vu la vierge, késako ?

Couleurs vives, saturées ou métalliques pour ces figurines transformées en boules à neige, lampes décoratives ou magnets, toutes uniques et toutes réalisées à la main. Certains crieront au blasphème, moi je dis : « Quelle bonne idée ! » Ces « babioles » ou bubuses (comme dit dans ma région natale), made in France, retrouvent une place à part entière dans notre quotidien pour un style résolument moderne et décalé. Pour preuve, on les croise dans les meilleures boutiques déco de la cité phocéenne.

J'ai vu la vierge, relooking pop coloré pour la Bonne Mère.
Photos : J’ai vu la vierge

Pour quel budget ?

À partir de 9,50 € pour les magnets, 15 € pour les boules à neige et 21 € pour les lampes, hors possibles frais de port.

Où trouver les produits J’ai vu la vierge ?

-> En ligne, à l’adresse : www.jaivulavierge.com

-> En boutiques officielles :
Une vingtaine d’enseignes réparties à travers la ville.
Voir la liste complète

3 – Sardine of Marseille

Sardine of Marseille relook la sardine marseillaise façon streetart.

Que celui ou celle qui n’a jamais entendu parler de la sardine qui bouchait le port lève la main ! Même si l’histoire est basée sur des faits réels où il n’est pas question de poisson géant mais plutôt de navire, l’artiste Sardo Marsiho donne un coup de peps et revisite cette légende locale.

Sardine of Marseille, késako ?

Sardine of Marseille c’est la sardine streetart, un peu fada dans son design d’arêtes de poisson. Pétillante et multisupport, elle s’affiche aux pieds, en tableaux ou aux coins des rues. Coussins, espadrilles, sérigraphies d’art, stickers vinyles, vous trouverez forcément votre bonheur.

Derrière Sardine of Marseille, se cache Sardo Marsiho, artiste marseillais pluridisciplinaire, situé dans le quartier de Vauban, qui favorise des professionnels locaux avec un savoir faire unique et qui n’a donc pas fini de nous surprendre avec ses créations artistiques.

Sardine of Marseille relook la sardine marseillaise façon streetart.
Photos : Sardine of Marseille

Pour quel budget ?

À partir de 2,50 € le sticker, 11,50 € le pack de 5, 15 € pour les affiches et 80 € pour les sérigraphies d’art limitées, hors possibles frais de port.

Où trouver les Sardines of Marseille ?

-> En ligne, à l’adresse : www.sardomarsiho.fr

-> En boutiques officielles :
Office de Tourisme de Marseille : 11, La Canebière – 13001 Marseille
Tél : 08 26 50 05 00 / Email : information@marseille-tourisme.com
Du lundi au samedi, de 8h00 à 18h00.
et
Peintures Vacquier : 9, Cours Jean Ballard – 13001 Marseille
Tél : 04 91 33 63 32
Le lundi, de 14h30 à 18h00, du mardi au vendredi, de 7h30 à 12h00 et de 14h30 à 18h00, et le samedi, de 8h00 à 12h00.

4 – La boule bleue

La boule bleue se décline en plusieurs couleurs et se transporte en sacoche Aggie Baggie.

Inoubliable partie de boules sur le tramway dans le Fanny de Marc Allégret (1932), la pétanque connaît, elle aussi, un renouveau. Si à tout hasard, vous pensiez que la boule se ringardisait avec le temps, détrompez-vous.

Maison de la boule – La boule bleue, késako ?

Maison de la boule, le dit, elle-même ; c’est le musée-boutique de La boule bleue en plein cœur du Panier, à Marseille. De fabrication artisanale, de père en fils depuis 1904, de surcroît. Un lieu créé par Hervé Rofritsch, (4ème génération à la tête de La boule bleue), que tout aficionado se doit de connaître. Aujourd’hui boules et buts (cochonnets pour les non familiers) se déclinent en plusieurs couleurs, se taguent avec le message de votre choix et se transportent dans des sacoches vintages bariolées, estampillées Aggie Baggie.

La boule bleue se décline en plusieurs couleurs et se transporte en sacoche Aggie Baggie.
Photos : La boule bleue, La maison de la boule

Pour quel budget ?

À partir de 115€ le set de 3 boules de compétition avec option gravure dès 12€ et 30€ pour la sacoche Aggie Baggie, hors possibles frais de port.

Où trouver La boule bleue ?

-> En ligne, à l’adresse : www.laboulebleue.fr

-> En boutiques officielles :
La Fabrique : Z.I. Delta La Valentine – 57, montée de St Menet – 13011 Marseille
Tél : 04 91 43 27 20 / Email : info@laboulebleue.fr
Horaires d’ouverture été et hiver
et
Maison de la boule : 4, place des treize cantons – 13002 Marseille
Tél : 04 88 44 39 44 / Email : maisondelaboule@gmail.com
Horaires d’ouverture été et hiver

5 – Kount Drockula

Kount Drockula redessine Marseille façon rock’n roll.

Un dernier mais pas des moindres, pour ces suggestions du jour ; j’ai nommé Kount Drockula, la marque qui redessine Marseille façon Rock ‘n Roll.

Kount Drockula, késako ?

Kount Drockula se sont des vêtements et accessoires aux imprimés originaux : débardeurs, t-shirts, totebags, avec pour influences et inspirations le Rock ’n Roll, le tatouage, le cinéma, la BD, la culture hot-rod et pin-up, le tout mixé à la sauce phocéenne. Sous le trait de l’artiste d’origine roumaine Andrei Badescu, on trouve une Bonne mère catcheuse mexicaine ou la célèbre partie de cartes de Pagnol zombifiée.

Kount Drockula redessine Marseille façon rock’n roll.
Photos : Kount Drockula, Marseille Hello

Pour quel budget ?

À partir de 25€ le débardeur, 29€ le t-shirt et 12€ le totebag, hors possibles frais de port.

Où trouver Kount Drockula ?

-> En ligne, à l’adresse : www.kountdrockula.com

-> En boutiques officielles :
Une dizaine d’enseignes en ville.
Voir la liste complète

Vous n’avez plus d’excuse pour ne plus savoir quoi choisir ou offrir.

Bon shopping !

Photo : couverture de l’article, jaivulavierge.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *