Moulin de Cuges, vallée de Saint-Pons à Géménos
Explorez Provence

La vallée de Saint-Pons, découverte en images du parc forestier départemental

Situé au pied du massif provençal de la Sainte-Baume et du Pic de Bertagne (point culminant des Bouches-du-Rhône, avec 1 043 mètres), le parc de la vallée de Saint-Pons offre, sur 1 300 hectares, un espace naturel exceptionnel. Ombragé et frais grâce à la présence du Fauge, affluent de l’Huveaune, et de la source de Saint-Pons, qui ne tarit jamais, il propose aux promeneurs des espaces de détente avec des aires de pique-niques aménagées, un site d’observation de la faune & flore et des promenades et randonnées pédestres balisées, à découvrir en famille ou entre marcheurs aguerris.

Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos

Pas moins de 328 espèces végétales !

Parmi les 328 espèces végétales qui constituent le parc, on y trouve des pins, des hêtres, des charmes, des grands tilleuls, des houx hirsutes, des érables, des chênes verts, des marronniers ou encore des ifs qui bordent le Fauge et tapissent la vallée jusqu’à la source Saint-Pons. Un vrai parcours botanique ! Avec une telle diversité de plantes et d’arbres, le parc reste coloré et vert, même en hiver. En été, c’est un havre de fraîcheur idéal pour affronter les températures les plus élevées. Et dans cette forêt, composée notamment d’arbres plusieurs fois centenaires, y vivent des muscardins (petits rats forestiers), des cingles plongeurs (oiseaux vivant le long du cours d’eau), des chevreuils mais aussi des aigles de Bonelli, que les curieux ou plus expérimentés pourront observer discrètement.

Hôtel à insectes, vallée de Saint-Pons à Géménos
Faune & flore, vallée de Saint-Pons à Géménos
Faune & flore, vallée de Saint-Pons à Géménos

Le Fauge, affluent de l’Huveaune

Rivière du Fauge, vallée de Saint-Pons à Géménos
Faune & flore, vallée de Saint-Pons à Géménos

Une occupation humaine remontant à l’âge du fer

La vallée de Saint-Pons est occupée par l’homme depuis bien longtemps. Les Tompines, l’un des espaces de détente, est une zone cultivée et habitée dès l’âge du fer (1000 avant J.-C.), puis une ville fortifiée à l’époque romaine, berceau de la cité actuelle.

En 1205, Dame Garcende fonde l’abbaye cistercienne de Saint-Pons, qui est à l’origine du développement industriel hydraulique du domaine. Les religieuses quittent définitivement l’endroit en 1426.

Au XVIème siècle, les seigneurs d’Albertas (famille de nobles importants originaire d’Albe en Italie) achètent la seigneurie de Gémenos et sont à l’initiative de l’édification du village sous sa forme moderne. Le siècle suivant, ils étendent leur propriété au domaine de Saint-Pons. Convaincu par les idées des Lumières et suite aux cisterciennes, le marquis Jean-Baptiste d’Albertas, instaure à Gémenos une dynamique industrielle en y développant de petites industries comme la papeterie du Paradou.

Le XIXème siècle voit le morcellement et l’industrialisation de la vallée. De riches propriétaires s’y succèdent, avant son abandon dû à la pollution des eaux du Fauge et à l’importance des travaux de modernisation nécessaires.

La vallée de Saint-Pons devient la propriété du département en 1972.

Cheminée, vallée de Saint-Pons à Géménos

Le parcours principal menant à l’abbaye et à la source Saint-Pons

Le parc dévoile donc plusieurs lieux, témoins de la fondation du village de Gémenos et de son passé agricole et industriel, à découvrir au grès d’une balade, d’un peu moins de 6km et facile d’accès.

1 – La chapelle Saint-Martin le Vieux, de style roman et datant du XIIIème siècle, est la première église paroissiale de l’ancien village Gémenos.

Chapelle Saint-Martin, vallée de Saint-Pons à Géménos
Chapelle Saint-Martin, vallée de Saint-Pons à Géménos

2 – Le Paradou est un complexe industriel fondé par le marquis d’Albertas, au XVIIème siècle. On y trouve, à l’origine, des moulins à papier dont la production est autant vendue localement qu’exportée vers l’Orient depuis Marseille, puis une fabrique de papier à cigarettes et une briqueterie, définitivement abandonnées au XXème siècle. Les installations profitaient de la puissance hydraulique permanente du Fauge.

Ruines du Paradou, ancienne fabrique de papier à cigarettes, vallée de Saint-Pons à Géménos
Ruines du Paradou, ancienne fabrique de papier à cigarettes, vallée de Saint-Pons à Géménos

3 – Le Foulon, moulin construit au XVIème siècle par les moniales, pour le foulage de leurs draps et textiles qui sont battus par des maillets entraînés sous la force motrice de l’eau. Le foulage permet, entre autres, le dégraissage et le feutrage de la laine.

4 – Propriété des religieuses cisterciennes au XIIIème siècle, le moulin de Cuges est acquis par la commune de Cuges au XVIème siècle. Il est utilisé comme moulin à blé par les habitants qui y amènent leur récolte. Il devient ensuite la propriété du marquis d’Albertas, en 1840, et présente l’originalité d’être équipé d’une roue horizontale.

Moulin de Cuges, vallée de Saint-Pons à Géménos
Canal, vallée de Saint-Pons à Géménos
Moulin de Cuges, vallée de Saint-Pons à Géménos

La cascade moussue attenant au moulin

Cascade moussue, vallée de Saint-Pons à Géménos

5 – L’abbaye cistercienne de Saint-Pons, de style romano-gothique, est fondée au tout début du XIIIème siècle par Dame Garcende, première abbesse à développer le monachisme féminin en Provence. Des religieuses de l’ordre de Citeaux y vivent cloîtrées dans la pauvreté et la prière jusqu’en 1426. Au XVIIIème siècle, l’édifice appartient au Marquis d’Albertas. Grâce au travail important des moniales et à l’énergie hydraulique, le site deviendra un centre de production agricole et industrielle important pour l’économie de la région.
Classée monument historique depuis 1926, l’abbaye entièrement restaurée, est reconvertie en lieu de manifestations et événements divers. Elle est ouverte à certains moments de l’année, sur demande et aux Journées Européennes du Patrimoine.

Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos
Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos
Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos
Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos
Abbaye cistercienne, vallée de Saint-Pons à Géménos
Faune & flore, vallée de Saint-Pons à Géménos

6 – La source Saint-Pons qui ne tarit jamais. Ses nappes phréatiques, à elles-seules, ont longtemps alimenté la vallée et le village de Gémenos, notamment par un système de canaux érigé dès le XIIIème siècle par les moniales et mené jusqu’aux fontaines du village à partir du XVIème siècle. On y trouve une algue rouge, la Hiltenbrandia Rivularis, à proximité de la source et au fond du Fauge ; preuve d’une bonne qualité de l’eau, puisqu’elle ne résiste à aucune pollution.
Sa présence est à l’origine d’une des légendes de Saint-Pons. Surpris à la tombée de la nuit par un violent orage, des chevaliers de retour de croisade auraient trouver refuge à l’abbaye. L’un des chevaliers reconnaissant parmi les moniales, Blanche de Simiane, voulu récupérer sa promise. Mais cette dernière, lui préférant Dieu, enjamba le pont de l’abbaye où le torrent s’engouffre. Depuis, le sang vermeil de la jeune vierge tapisserait le fond du ruisseau.

Source Saint-Pons, vallée de Saint-Pons à Géménos

Au fond du parc, au niveau de l’abbaye et de la source, de nombreux sentiers de randonnées balisés permettent de pousser plus loin l’exploration et de rejoindre le Gour de l’Oule, les barres Saint-Martin, les sentiers du blé et des cabrelles, la Sainte-Baume…

Et sous les falaises du Pic de Bertagne se trouve une glacière préservée et sécurisée, car de profondes glacières creusées sur le massif de la Sainte Baume rafraîchissaient, chaque jour, l’agglomération marseillaise.

Coordonnées :
13420 Gémenos
Contact : Office du Tourisme de Gémenos
Cours Pasteur – 13420 Gémenos
04 42 32 18 44
www.mairie-gemenos.fr

Accessibilité :
Voiture : via l’autoroute A50, sortie Aubagne. Prendre direction Gémenos, traverser le village et rester sur la D2 en direction de la Sainte-Baume et du Plan d’Aups. Parcourir environ 1 km.

Infos pratiques :
– Parking gratuit à l’entrée
– Aires de pique-niques aménagées
– Animaux de compagnie autorisés uniquement dans certaines zones établies
– Chasse, pêche et cueillette interdites
– Baignade et vélos interdits
– Parc accessible toute l’année, sauf en cas de vent violent ou de risque d’incendie (0811 20 13 13 coût d’un appel local)
– Ouverture du parc du 1er Avril au 30 Septembre : de 9h00 à 20h00
– Ouverture du parc du 1er Octobre au 31 Mars : de 10h00 à 18h00
– Ouverture de la Maison du Parc : mercredi, samedi et dimanche, jours fériés et vacances scolaires, de 11h00 à 17h15

Nombril de Vénus, vallée de Saint-Pons à Géménos

Photos : Marseille Hello

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *